PNL

Piloter son cerveauLa Programmation Neuro Linguistique s’intéresse à nos comportements, à notre façon de communiquer et plus particulièrement aux gens qui excellent dans un domaine. C’est une méthodologie pour apprendre à optimiser les fonctions de son cerveau et à le piloter.
L’abréviation PNL fait référence aux trois plus importantes composantes qui sont à la base de l’expérience humaine: la neurologie, le langage et la programmation.

Elle s’intéresse à l’étude du comportement humain et plus particulièrement à l’étude de l’expérience subjective de la personne, tout simplement parce que nous sommes tous différents et n’attribuons pas le même sens, ni la même signification aux événements et aux situations que nous vivons.
Elle permet de décoder la structure de nos représentations internes; c’est-à-dire, la manière dont nous codons les expériences que nous vivons à l’intérieur de nous. Elle participe ensuite à l’identification des modifications à mettre en place et opère les changements nécessaires pour atteindre nos objectifs et vivre la vie de nos rêves, en installant des stratégies efficaces.

La PNL vise au développement personnel des individus et propose une méthodologie de la communication, du changement et de l’apprentissage.
Les gens heureux, les gens qui réussissent ont des stratégies efficaces et élégantes pour y parvenir.
Concrètement, elle fournit des outils pratiques pour mieux communiquer, pour apprendre et changer en s’appuyant sur des modèles qui ont prouvé leur efficacité par des résultats tangibles.
Elle propose une multitude de techniques de changement, de techniques de résolution de problèmes situés à différents niveaux. Sa démarche est à visée pragmatique et non pas scientifique.

Issue au départ du champ thérapeutique, les domaines d’interventions de la PNL se sont multipliés et ne cessent d’évoluer: la psychothérapie et la relation d’aide, le sport, la vente et la négociation, l’apprentissage et l’éducation, l’entreprise, la santé…

  • gestion des émotions
  • l’estime, la confiance et l’affirmation de soi

 

Le paysage conceptuel de la PNL prend sa source à l’université de Santa Cruz en Californie  et s’appuie sur les recherches de l’école de Palo Alto. Cette école regroupe des spécialistes de la communication et des sciences humaines. Ce courant est également à l’origine de la thérapie familiale et de la thérapie brève.

Les cofondateurs de la PNL sont américains et tous deux docteurs en psychologie John GRINDER (linguiste) et Richard BANDLER (mathématicien et passionné d’informatique). Le terme un peu « barbare » de PNL vient du fait que Bandler était passionné d’informatique et qu’il a fait un parallèle entre le fonctionnement de l’ordinateur et celui du cerveau.

  • Le terme de «programmation» fait référence à la métaphore informatique. Elle compare notre cerveau à un ordinateur et nos apprentissages aux programmes qu’il est possible d’installer. Pour faire l’analogie avec l’informatique, le matériel est le même: nous avons tous un cerveau et un système nerveux. Ce qui change, ce sont les programmes dont nous disposons pour nous servir de ce matériel. Nous pouvons tous installer les programmes que nous désirons acquérir.
  • Le mot «neuro», renvoie au fait que le «câblage» de notre ordinateur personnel est constitué par notre système nerveux, par le réseau de nos neurones.
  • Le mot linguistique évoque le fait que le câblage de notre ordinateur personnel s’effectue largement grâce au langage. On peut penser que les mots décrivent uniquement une signification, mais ils créent en fait votre réalité. Notre pensée est transmise à travers le langage qu’elle structure. Mais, à l’inverse le langage structure notre pensée.

On connaît parfois mieux le fonctionnement de notre ordinateur que celui de notre propre cerveau. Comme en informatique, certains programmes fonctionnent mieux que d’autres pour parvenir à notre objectif. Notre cerveau et notre système nerveux nous ont été légués sans mode d’emploi précis. Par le moyen du langage (Linguistique), nous pouvons susciter des états et créer des connections neurologiques (Neuro) qui vont faciliter notre apprentissage, voire modifier les enseignements que nous avons tirés de nos expériences passées (Programmation). La PNL est un manuel d’utilisation de notre cerveau.

Bandler & Grinder s’interrogent et s’intéressent à l’expertise et l’efficience.  De là, né le projet d’observer des gens qui possèdent des compétences exceptionnelles dans différents domaines. Ils les ont filmés, observés,  interrogés et plutôt, que les écouter sur ce qu’ils disaient faire, ils ont observé ce qu’ils faisaient réellement. Ils se sont rendus compte que, dans les modes de communication et les attitudes montrées par ses personnes, il y avait des constantes. Ils ont donc tirés des modèles d’expertise des 3 personnes qu’ils ont modélisés au départ, à savoir Milton H. Erickson, Virginia Satir et Fritz Perls. D’autres génies de ce monde ont ensuite été modélisés par Robert Dilts, il s’agit de Walt Disney et Léonard de Vinci, Einstein, Mozart..

Aujourd’hui, de nombreuses trouvailles de la PNL sont corroborées par les recherches en Neurosciences.

Discipline assez récente, la PNL a été introduite en France dans les années 1980, par deux psychologues que sont Alain Cayrol et Josiane de Saint Paul qui a crée le 1er institut de PNL et auprès de qui je me suis formée à l’IFPNL, ainsi que de toute l’équipe d’enseignants, FrançoiseDucreux, Hélène Blanchard, Christiane Larabi… qui a largement contribué à l’essor de la PNL en France, notamment par la publication de nombreux ouvrages.
De même qu’on ne peut apprendre à conduire une voiture simplement dans un livre, on ne saurait apprendre la PNL uniquement dans un livre!

La durée d’un accompagnement est aussi longue que nécessaire et aussi courte que possible. La PNL, comme l’hypnose Ericksonienne  s’inscrivent toutes deux dans le courant des thérapies brèves, il est donc rare que le suivi dépasse le nombre de 5 séances pour une seule et même problématique.